Le guide du Persan : origine, personnalité, santé etc.

 PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES

 

Mes origines sont en panique 

On a longtemps supposé que le Persan était un descendant des chats à poil long d’Orient, que son ancêtre était l’Angora turc, originaire de Turquie. Des découvertes scientifiques récentes ont révélé que les ancêtres du Persan tel qu’on le connaît aujourd’hui seraient plutôt originaires de Russie ! Ce chat a connu un très grand succès dès son introduction en Europe, jusque dans la cour du Roi Louis XV. Il suscite l’engouement de la Bourgeoisie française. Les Persans prennent part aux premiers concours de beauté félin en Angleterre en 1871. Dès 1880, ils sont davantage croisés avec l’Angora pour leur améliorer leur fourrure. Aujourd'hui plus de 200 variétés de Persan existent à travers le monde. 

 

Traits de personnalité

Tout comme sa morphologie, le caractère du chat Persan a été l’objet d’une sélection sévère : on a créé un tempérament exceptionnellement doux et domestique, qui ignore les instincts sauvages typiques de ses ancêtres félins (dit autrement : il ne sait pas ce que veut dire chasser). Le Persan est calme : il aime la paix et la douceur du farniente ; il passe une grande partie de la journée à somnoler, sans se laisser distraire par aucun mouvement ni bruit. Cependant, loin d'être "mou", il révèle souvent un tempérament fort et aristocratique. Il est réfractaire aux changements et surtout aux bouleversements. Même s’il ne le montre pas, il a un grand besoin d’affection et aime se laisser caresser quand le coeur lui en dit ! Conscient de sa beauté, il aime être admiré et complimenté. Très intelligent, il analyse beaucoup, et semble parfois même juger son humain qui, lui, ne le comprend pas toujours !

 

 

Et la santé ?

Le Persan est un chat très fragile au niveau de sa santé. Son propriétaire doit être constamment aux petits soins pour le maintenir dans une bonne condition physique. Du fait de son nez écrasé, le Persan est sujet à certaines maladies respiratoires. Certaines pathologies des reins sont aussi monnaie courante chez cette race. Ainsi, en plus des vaccins règlementaires, le Persan peut développer :

- Un séquestre cornéen 

- Des adénomes 

- Une cardiomyopathie hypertrophique qui est une affection du myocarde (une pathologie cardiaque)

- Des infections cutanées qui sont génétiques

- La Polykystose rénale type dominant

Le Persan ne peut se passer de l’homme pour vivre convenablement. Il aura besoin, tout au long de sa vie, d'un brossage quotidien pour maintenir la bonne santé de son poil. En plus de cela, il convient de vérifier ses oreilles, sensibles à de nombreuses maladies, mais également son visage. En effet, le Persan peut larmoyer des yeux. Il faut donc lui nettoyer le visage souvent ! 

Beaucoup d'attention pour beaucoup d'amour…. 

 

Côté gamelle, la qualité doit être le maître-mot : plus la nourriture sera de bonne qualité, mieux ce sera pour sa santé !  Ayant des besoins nutritionnels élevés en protéines, la viande doit représenter l’ingrédient principal de son régime. Idéalement, privilégiez la nourriture humide comme la ration ménagère vs les croquettes, non seulement en raison de sa composition, mais aussi en raison de son taux d’humidité bien plus élevé. Nos chats ont tendance à boire peau, et couvrent leurs besoins en eau par la nourriture qu’ils consomment.

 

 

 



On vous fait croquer de la bonne news ?