Prendre soin du corps et de l'esprit grâce au Shiatsu

Salut Isabelle ! On s’intéresse chez Pepette à toutes les pratiques alternatives qui soignent les animaux domestiques et leur permettent de mieux vivre, et surtout plus longtemps. Le Shiatsu est une médecine traditionnelle chinoise qui ressemble un peu à l’acupuncture, mais sans aiguille… C’est une pratique douce, naturelle et globale qui intervient sur les douleurs physiques, mais agit aussi sur le mental. Cette approche holistique est quelque chose qu’on trouve très important chez Pepette : le corps et esprit sont profondément liés, et fonctionnent ensemble. Il faut prendre soin des deux, et idéalement en même temps. 

 

Est-ce que tu peux nous présenter ton parcours ? 

J’étais dans le monde de l’entreprise avant le shiatsu. Je travaillais dans des agences de communication en marketing direct. En 2008 j’ai repris les études et j’ai commencé une formation de Shiatsu pour les animaux. J’avais 35 ans. Je sentais que j’étais arrivée au bout de ma vie en entreprise. Ma personnalité n’était pas vraiment adaptée à cet environnement. J’ai voulu revenir à ce qui m’animait au départ : soigner les animaux. 

C’est une passion depuis toujours. Mes parents élèvent des chevaux. J’ai grandi dans un haras. J’ai toujours vu des chevaux, des chiens des chats depuis toute petite. Cet univers me manquait. Quand je dis « revenir », c’est parce que quand on grandit dans un haras, on a l’habitude de soigner les animaux présents, on met la main à la patte, on donne le biberon, on essaye de comprendre les boiteries, etc. Mes parents élevaient des chevaux de compétition, c’est très exigeant, et c’est certainement ça qui m’a alertée sur l’importance du bien-être des animaux. 

 
Comment as-tu découvert le Shiatsu ?

J’ai découvert le Shiatsu via un vétérinaire qui pratiquait cette méthode sur les animaux. C’est le seul vétérinaire que j’ai rencontré qui exerçait cette pratique, c’était très interpellant. Je me suis demandée au début pourquoi cette pratique, et la réponse était simple : çela fonctionnait. On a échangé, j’ai appris qu’il avait arrêté de fumer par l’acupuncture. Il trouvait que le Shiatsu était très efficace. Son intérêt pour cette approche m’a convaincue et l’a rendue légitime. Il m’a ouvert un univers totalement inconnu. Il m’a expliqué qu’on pouvait se former, surtout dans les pays anglos saxons. J’ai cherché  une école, puis j’ai repris les cours pendant 3 ans. Maintenant la formation dure 4 ans, cela ne m’étonne pas car l’enseignement est très riche en information ! Il faut comprendre toute la théorie puis affiner la pratique. 

 

« Le Shiatsu, cest une façon de réfléchir en 3D » 

 

En Occident, on ne connait pas bien cette approche du corps et du mental ensemble. En Médecine Chinoise on pense « global » : pour nous tout est lié. Le corps et l’état d’esprit de la personne ou de l’animal au moment où tu la/le vois. Tout est important : l’état de santé mais aussi le contexte, la saison, son histoire etc.… En Occident on résout les problèmes localement. Ce qui n’est pas facile au début c’est de faire les liens entre ce que tu apprends, ce que tu vois, et le toucher…Puis tu gagnes en expérience. 

Par exemple, au Printemps, l’organe qui travaille le plus c’est le foie. C’est une saison avec de grosses différences thermiques, ce qui demande au corps de s’adapter aux variations de température, et le foie fait les frais de ce yoyo qui emmagasine les toxines. On trouve régulièrement des déséquilibres de méridiens foie durant cette période, donc on va travailler sur cet organe par le méridien pour detoxifier et rééquilibrer l’animal. 

 

 
Quelle différence majeure entre Acupuncture et Shiatsu ?

L’acupuncture et le Shiatsu appartiennent  à la Médecine Traditonnelle Chinoise. En Shiatsu on travaille en digipression : on appuie sur l’ensemble du trajet du méridien. On adapte la pression en fonction de ce qu’on trouve. C’est ce qu’on appelle « tonifier un point ». Quand un point est vide on ramène de l’énergie à la surface, et au contraire, quand il est trop plein, on disperse le point. 

En acupuncture, on place des aiguilles sur certains points d’acupuncture déterminés par le praticien. Il n’y a pas de digipression. 

Il y a des millions d’années, les chinois ont dessiné des planches d’acupuncture de méridiens. Ces planches sont notre base de travail. Chaque méridien correspond à un organe, à un viscère et à une attitude. Si on reprend l’exemple du foie : c’est les fêtes de Noël : on mange beaucoup, on a mal au foie, et souvent nous sommes ralentis, fatigués plus rapidement, moins patients car le foie est engorgé, le drainage se fait moins bien et se répercute sur notre attitude. Si tu draines le foie en éliminant les toxines, tu arrives à plus de légèreté au niveau digestif (physique), et au niveau de l’attitude tu te sens plus alerte, plus léger (moral). 

J’ai eu en Shiatsu un chien en post-opératoire pour une dysplasie du coude qui boitait. La première chose à faire c’était de reprendre l’historique, puis de faire un effleurage total sur l’animal : on remarque des zones chaudes, froides, tendues, et ensuite on choisit certains méridiens en digipression pour améliorer l’état général de l’animal. Dans le cas de ce chien il fallait travailler sur les ligaments et disperser l’arthrose. L’arthrose est un motif fréquent de consultation, on n’y arrive pas forcément en totalité mais on apporte du confort et de la mobilité. Le Shiatsu aide aussi à cicatriser plus rapidement. C’est très efficace sur tout ce qui est post-opératoire. C’est l’une des vertus intéressantes de la discipline. 

Cela fonctionne aussi sur certains blocages. J’ai aussi eu des résultats très intéressants sur une jument qui n’arrivait pas à avoir de poulains : cela a permis de relancer son cycle. Trois mois plus tard, elle était « pleine » (ce qui veut dire qu’elle attendait un petit). 

Ce qui est intéressant avec le Shiatsu, c’est que tous les mammifères peuvent en recevoir. Cela fonctionne sur tout le monde ! 

 

 
Pourquoi rendre RDV ?  Quels sont les principaux motifs ?

Généralement les clients viennent pour des problèmes de mobilité (boiterie, tendinite, dos, arthrose). Pour les animaux vieillissants c’est courant, cela permet d’entretenir ses animaux naturellement. C’est efficace, et quelques séances par an suffisent. 

Parfois on m’appelle pour des problèmes de comportement. J’ai un exemple en tête avec deux chats. L’un était parti pendant deux semaines dans la nature, et à son retour, il n’acceptait plus l’autre chat de la maison. J’ai  travaillé sur les deux pour rééquilibrer leur relation. Parfois aussi les chats ont du mal à supporter les appartements en ville, ils sont stressés…Le Shiatsu peut les aider à contrôler et apaiser leur état émotionnel. 

Quelle fréquence de consultation en « entretien » ?

On recommande 3 séances pour un problème spécifique. Plus l’animal est jeune, plus c’est rapide en termes de récupération.

J’ai aussi des chats et des chiens qui reçoivent un Shiatsu 1 fois par mois. J’ai également en accompagnement des animaux qui vieillissent, je les vois pour qu’ils gardent un bon système immunitaire. 

 

 
Tu accompagnezs aussi bien les chiens que les chats :  comment adaptes-tu ta pratique entre les animaux ?

Si c’est un chien : on va créer la fiche de l’animal. Je demande bien s’il a déjà pris des médicaments, s’il a déjà eu des maladies pour adapter ma pratique. Le temps de faire la fiche : le chien s’habitue à moi. Les chats aussi. Puis, au niveau de la pratique, le propriétaire est toujours là. Je m’adapte à chaque animal. Je travaille souvent au sol pour les chiens. Souvent les 10 premières minutes l’animal me regarde, il est dubitatif. Puis il comprend que je lui apporte du confort au bout de 10-15 minutes. Pour eux, la séance ressemble à un long massage. Ils sont allongés et cool. Ils sont détendus.

Pour le chat c’est différent : il y a toujours son dossier à remplir puis soit il a l’habitude d’être touché depuis petit, et il peut avoir l’attitude du chien. Soit ce n’est pas le cas, et alors le propriétaire garde son chat sur lui, et je m’adapte sur les genoux de la personne ; le chat n’est pas stressé et on peut faire la séance sereinement. 

Quelles contre-indications pour le Shiatsu ?

Je ne pratique pas le Shiatsu sur des grandes plaies ouvertes, des animaux avec maladies auto-immunes ou des animaux malades (virus). Comme pour les personnes : si l’animal est malade je ne le prend pas. Si le système immunitaire est trop bas, non plus. On attend que la maladie passe et seulement après nous aidons à récupérer. 

 

 

Comment est-ce que tu tes lancée ? Comment arrivent tes clients ?

Au début j’ai eu beaucoup de chevaux. Je leur proposais une séance gratuite et ils revenaient. J’ai eu beaucoup de presse et de TV, de relais sur les sites internet… Ça aide pas mal. Aujourd’hui c’est principalement du bouche à oreille.

Je travaille à domicile : l’avantage c’est que les animaux ne sont pas stressés. C’est bien de voir comment les chiens et chats évoluent dans leur environnement. On les comprend plus facilement, et on peut mieux travailler.

-

Pour contacter Isabelle :

Prenez RDV à pour une séance à domicile au 06.85.72.60.42 

Retrouvez Isabelle sur son site internet 

Mais aussi sur Facebook  et sur Instagram

 



On vous fait croquer de la bonne news ?